• Thibault

Pourquoi Gifing pourrait sauver ton business en ligne ?

Mis à jour : janv. 30

La plateforme Gifing d’Anthony Névo propose des milliers de GIFs et de vidéos libres de droits. Une chance pour les créateurs de contenus qui ont lancé, ou qui souhaiterait lancer prochainement leur activité en ligne. Voici les raisons pour lesquelles Gifing pourrait sauver ton activité.

A moins d’avoir hiberné entre la fin d’année 2018 et le début d’année 2019, tu n’as pas pu passer à côté de la polémique liée à l’article 13 voté par la Commission des affaires juridiques de l’Union Européenne.


Un durcissement de la loi


Pour faire simple, la politique de YouTube liée aux droits d’images et aux vols de contenus s’est durcie. Si tu utilises dans tes vidéos, des extraits de clips, de série ou de film par exemple, il y a fort à parier pour que ta vidéo ne soit jamais publiée ou qu’elle soit tout bonnement démonétisée. Le Youtubeur « Joueur du Grenier » explique notamment dans sa vidéo sur le sujet qu’une grande majorité de ses vidéos ne lui rapportent plus rien à cause de cette nouvelle directive.


Les contenus susceptibles d’être "strikés" incluent bien évidemment les GIFs et extraits vidéos intégrés sur des articles de blog, dans des publications sur les réseaux sociaux ou dans les vidéos YouTube. Pour en savoir plus sur l’article 13, je vous invite à découvrir la vidéo de 911 AVOCAT sur le sujet.


Peut-on encore utiliser des GIFs dans nos contenus ?


J’ai lu de nombreux commentaires concernant Gifing disant qu’il était inutile de souscrire à la plateforme dans la mesure ou d’autres comme Giphy proposaient la même chose gratuitement.


Oui, mais pour combien de temps encore ? Lorsque tu utilises un GIF issu d’une série comme Breaking Bad par exemple, ni toi ni la plateforme sur laquelle vous avez pris le contenu ne possèdent la licence de la série. Au final, cela revient à voler le contenu d’un tiers.


S’il est vrai qu’il existe des exceptions aux droits d’auteur et à la parodie qui permettent en théorie d’utiliser des GIFs et des mèmes ; dans la pratique, ça ne se passe pas vraiment ainsi. J’en veux pour preuve le témoignage de l’eurodéputé allemande Julia Reda paru sur le site Libération :


Les filtres sont incapables de faire la distinction entre une infraction au copyright et une utilisation légale au titre de l’exception comme le permettent la parodie ou la citation. Pour le dire simplement, un algorithme filtrant compare une empreinte d’un contenu téléchargé avec une base de données des contenus sous copyrights.

Autant te dire que le robot de YouTube, lorsqu’il va voir ton GIF « Game of Thrones » rigolo, il ne va pas réfléchir avant de supprimer ton contenu. Voici ce qui devrait se passer dans la tête du robot à la vue du GIF :


- « Est-ce que YouTube possède les licences de la série "Game of Thrones ?" »

- « Non »

- «Est-ce que ça peut nous coûter très cher si on nous attaque en justice ? »

- « Oui... »


*suppression et / ou démonétisation de la vidéo en cours...*


Gifing n’est pas qu’une source de revenus


Pour ma part je n’ai pas pris un abonnement Gifing simplement pour profiter de son système d’affiliation et générer des revenus. Cet aspect est important certes, mais ce n’est pas le seul.


En tant que créateur de contenu, ne serait-ce que sur ce blog, je suis bien content d’avoir un accès illimité à une base de données regroupant des milliers de GIFs et de vidéos libres de droits téléchargeables (et en HD).


Je ne souhaite pas vivre avec la crainte de me réveiller un matin et de voir le business en ligne sur lequel je travaille depuis des années se casser la gueule du jour au lendemain sous prétexte que j’ai diffusé cinq secondes d’un contenu dont je ne possédais pas les droits.

La politique de YouTube s’est durcie, et rien ne dit que dans quelques mois, les sites internet ou les réseaux sociaux ne seront pas touchés par un Article 13 bis. Je souhaite garder le contrôle sur mon activité et ne pas dépendre d’Hommes politiques qui votent dans leur coin une loi qui pourra potentiellement réduire à néant mon business.


Alors si tu souhaites toi aussi préserver son activité en ligne et la développer sereinement dans le temps, je t’invite à rejoindre Gifing en cliquant sur le lien.


J’ai également résumé ma pensée en vidéo si ça t’intéresse :



13 vues

©2019 par Gifing Ambassador. Créé avec Wix.com