©2019 par Gifing Ambassador. Créé avec Wix.com

  • Thibault

10 bonnes raisons de faire des interviews pour promouvoir Gifing

Mis à jour : janv 30

Le mot « interview » peut faire peur, mais en réalité ce format n’est rien de plus qu’une conversation que tu vas enregistrer pour pouvoir la retranscrire par la suite. Je te dévoile les 10 raisons pour lesquelles tu devrais t’essayer à cet exercice et comment il pourrait te permettre de promouvoir Gifing indirectement.


1 - Du matériel à portée de main


Je te déconseille de prendre des notes « à la main » sur un carnet lorsque tu fais une interview, cet exercice est très difficile et te fera perdre en concentration. Tu auras des difficultés à noter tout ce qu’on te dit et tu ne pourras pas rebondir sur les réponses de ton interlocuteur.


Je te recommande d’enregistrer la conversation à l’aide d’un dictaphone qui est généralement intégré dans ton Smartphone. Sur Iphone, l’appli se nomme « dictaphone » et sur Samsung « enregistreur vocal ».

Autrement, je te recommande de télécharger gratuitement le logiciel Audacity sur ton ordinateur. Cet outil te permettra d’enregistrer tes conversations puis de couper les éventuels blancs ou bafouillages. Audacity fait donc à la fois office de dictaphone et de logiciel de montage pour retravailler tes sonores.


2 - Le format est tout trouvé


Thèse, antithèse, synthèse... Inutile de réfléchir trop longtemps aux différentes parties et à la structure de ton interview, un format très simple existe : le questions / réponses !


Tu as simplement à mettre tes questions au format « titre 2 » (sous-titre) puis à insérer les réponses en dessous. Tous les grands médias font ainsi, et pour cause, c’est très simple et c’est ce qu’attendent les lecteurs d’une interview.


3 - Pas besoin d’être un génie de l’écriture


Les lecteurs attendent d’une interview les réponses de la personne que tu auras interrogée, ils ne sont pas à la recherche d’un article rédigé par une belle plume.


La seule chose que tu auras à faire pour écrire ton interview, c’est retranscrire les paroles de ton interlocuteur. Pas besoin de chercher des métaphores, des jeux de mots ou autres figures de style ; contente-toi de « copier/coller » ce qu’on te dit.


Prend tout de même le temps de corriger les fautes d’orthographe ! Le but n’est pas non plus de retranscrire bêtement tout ce que tu auras enregistré. Un tri reste à faire.


4 - Tu n’as pas à aller chercher l’information


Contrairement à un article classique où tu devras aller chercher les réponses à tes questions en consultant de multiples sources, l’interview te permet de sauter cette étape.


Et pour cause, les réponses à tes questions, c’est la personne que tu vas interviewée qui va te les fournir ! Inutile donc de passer des heures à chercher une information qui te sera fournie par ton expert à l’autre bout du fil.


5 - Des réponses livrées sur un plateau ?


Lorsque je réalise une interview en anglais par exemple, je privilégie l’échange par mail pour avoir les réponses directement écrites. Ayant un niveau moyen en anglais, j’ai plus de facilité à le lire qu’à le comprendre à l’oral.


Et dans ce cas là, tu l’auras compris, tu n’as même pas besoin de retranscrire l’interview puisqu’elle arrive déjà écrite sur un plateau. Une petite relecture suffira avant de la publier sur ton blog.


C’est exactement ce qui est arrivé à Gwenn du site MyFreerLife pour lequel j’ai donné une interview. J’ai envoyé mes réponses par mail, et Gwenn n’avait plus qu’à mettre en page l’article et à corriger certaines tournures de phrase pour les mettre à son goût.


6 - L’interview est multi-supports


Si tu réalises une interview par téléphone par exemple, tu auras en ta possession un sonore que tu pourras exploiter d’au moins trois façons.


  1. Tu pourras la retranscrire pour en faire un article de blog écrit

  2. Tu pourras conserver l’audio pour la diffuser sur des plateformes dédiées au format podcast

  3. Tu pourras réaliser un montage vidéo par dessus ton audio pour publier le tout sur YouTube par exemple

C’est exactement ce que j’ai fait avec mon interview d’Andrés Dubois. Je l’ai publiée sur mon blog au format article écrit, mais également sur ma chaîne YouTube au format vidéo :


7 - L’interview pour toucher une autre communauté


Garde bien en tête que la personne que tu vas interviewer va très certainement relayer son interview sur ses réseaux sociaux. Cela te permettra donc de toucher une communauté qui n’est pas la tienne et ainsi de gagner de nouveaux lecteurs.

Les gens sont flattés lorsqu’ils sont interviewés, et généralement ils ne peuvent s’empêcher de le faire savoir autour d’eux. Exactement comme l’interview que j’ai donnée sur MyFreerLife, j’en ai parlé dans cet article et dans ma dernière vidéo YouTube que tu découvriras en fin d’article.


8 - L’apprentissage forcée


A moins que l’interview te soit envoyée par mail directement, il y a de bonnes chances pour tu passes par les étapes suivantes en la réalisant :


  1. Enregistrement de l’interview lors de ta conversation avec ton expert

  2. Découpage du son et retranscription de l’interview pour en faire un article, une vidéo ou un podcast

  3. Relecture ou réécoute de l’interview pour t’assurer de fournir un travail de qualité à tes lecteurs et de ne pas décevoir la personne que tu as sollicitée.


Tu l’auras compris, tu vas voir et revoir ton interview plusieurs fois, ce qui va te permettre d’assimiler tout ce qui s’y trouve ! Autant dire que si tu as réalisé une interview d’un expert du marketing, tu vas très certainement assimiler tous les conseils qu’il t’aura prodigués. Ce qui sera bien plus efficace que de lire un article, puis de refermer la page dans les secondes qui suivent.


9 - Un bon moyen d’obtenir des bakclinks


Si la personne que tu as interviewée sort une punchline ou un scoop lors de votre entretien, il est possible que d’autre sites reprennent ce scoop. Et dans ce cas, il y a fort à parier pour que ton article soit cité.


Tu récolteras ainsi un backlink, un lien pointant vers ton contenu, qui te servira à mieux référencer ce dernier.


10 - L’interview pour promouvoir Gifing


Et si tu choisissais ton interlocuteur de façon stratégique ? Admettons que tu souhaites écrire un article sur l’impact des GIFs dans une stratégie marketing. Peut-être devrais-tu te tourner vers une personne travaillant pour une agence de communication.


Réalise ton interview, publie ton article ou ta vidéo dans laquelle tu intègreras des GIFs issus de Gifing et envoie ton contenu à la personne que tu as sollicitée. Peut-être sera-t-elle intéressée par les GIFs de Gifing et ramènera l’idée jusque dans sa boîte de comm’ pour laquelle elle travaille.


L’interview peut donc être un moyen indirect de mettre Gifing sous le nez de personnes travaillant pour des agences marketing qui, rappelons-le, sont des cibles privilégier pour promouvoir Gifing.


Au pire, il te sera plus simple de présenter Gifing à ton interlocuteur une fois l’interview passée. Vous aurez eu le temps de créer un lien de confiance et il te sera plus facile de parler de la plateforme made in Anthony Nevo sans passer pour un énième démarcheur.


Je te dévoile concrètement comment mettre en place cette dernière astuce dans ma vidéo publiée sur YouTube :

Tu peux également t’inscrire sur Gifing pour faire de l’affiliation ou télécharger les nombreux GIFs et vidéos libres de droits en cliquant sur l’image ci-dessous :